COVID 19 – CHIC Alençon Mamers

Regard Photographique sur le « COVID-19 » par photographie Passion Xavier ROCTON

 

 Aujourd’hui, les personnels de santé ne ménagent pas leurs efforts pour prendre en charge les malades touchés par l’épidémie du COVID-19.

Dans cette lutte, j’ai photographié les soignants pendant leur temps de travail sur le CHIC Alençon-Mamers.

Dans ce reportage, je voulais raconter l’histoire en images des femmes et des hommes en blanc, qui ont vu leurs conditions de travail se chambouler.

Nous les voyons avec leur tenue de protection se préparer avant de prodiguer des soins auprès des patients.

Je voulais les mettre sous la lumière et montrer la force de leur engagement.

Ces professionnels doivent prendre le temps d’aller vite en respectant les règles de sécurité.

Ce regard photographique que j’ai choisi de réaliser en noir et blanc est volontaire du fait de la gravité et de l’ampleur de la situation.

Nous vous le répétons, je suis sur que cela vous agace, mais pour sauver des vies et protéger la votre, restez chez vous !

 

Merci

Pour découvrir plus d’images, cliquez

 

Abonnez-vous gratuitement, afin de recevoir les nouveaux articles par email.

Pour recevoir ma newsletter, rendez-vous dans la colonne de droite de notre site.

Il vous suffit de renseigner votre mail et de cliquer sur OK.

Vous pouvez également me suivre sur Facebook, Flickr, Instagram

 

 

Matériel photo

Photographie aérienne par Photographie Passion Xavier Rocton

 

Dans cet article, je vous parle de la photographie aérienne. C’est une technique très exigeante pour pouvoir obtenir un bon résultat.

Le premier gros problème ce sont les reflets de la la verrière de l’aéronef, l’effet « brumeux » au premier plan de la photo. 

Sur Caen

 

Les photographies sont réalisées à bord d’un l’hélicoptère EC 135 T3.

Après notre installation et la prise des consignes de sécurité, nous mettons notre casque, qui nous permet de parler au pilote et à l’assistant de vol.

Ce casque permet également d’atténuer le bruit des rotors pendant la mise en route et le vol.

Lorsque le biturbine atteint sa puissance, la machine s’élève en douceur, comme posée sur un coussin d’air, puis avance librement dans l’air vers sa destination.

Selon la météo nous pouvons avoir des petites turbulences qui rendent les photos plus difficiles à réaliser.

Sur Alençon

 

Les photos ci-dessus et ci-dessous vous montrent mes clichés que j’ai pris entre 500 et 2000 pieds.

Campagne Normande

 

 

 

Campagne Normande

 

Lorsque l’on fait des photos aériennes, le paysage défile assez vite au sol,  EC 135 T3 peut aller jusqu’à 250 km/h.

A cela s’ajoutent les turbulences et les vibrations de l’appareil.

Pour réaliser mes clichés, j’utilise le mode priorité vitesse de mon appareil, je ne travaille pas en dessous de 1200e/sec.

Sur Paris
Sur Paris

 

 

 

Mon matériel

Pour mes prises de vues, j’utilise un Hybride Fujifilm X-T2 avec un objectif 15-55mm f/2,8 .